Comment organiser son déménagement pour l’électricité et le gaz ?

3 novembre 2021

Quand on emménage dans un nouveau logement, il est impératif de souscrire un contrat d’électricité et de gaz à son nom. Il faut également, dans le cadre d’un déménagement, résilier le contrat d’énergie de l’ancien logement. Il est impossible de réaliser un transfert de contrat comme c’est le cas pour une box internet. Comment organiser son déménagement pour l’électricité et le gaz ? Birdit vous explique tout !

Comment mettre le compteur à son nom pour l’électricité et le gaz ?

Pour le compteur d’électricité

Sachez que depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, vous êtes libres de choisir votre fournisseur. Vous n’êtes pas obligé de souscrire au tarif bleu d’EDF qui est le tarif réglementé de vente de l’électricité en France. Il est possible en effet de choisir un fournisseur moins cher que le fournisseur historique tel que TotalEnergies, Mega Energie, Wekiwi, Iberdrola, Butagaz, OHM énergie…

Votre déménagement approche, vous devez contacter votre fournisseur d’électricité EDF ou un fournisseur alternatif pour lui préciser votre date de départ afin de résilier le contrat. Ainsi le fournisseur organise la fermeture du compteur électrique avec le gestionnaire du réseau Enedis. 

Vous devrez ensuite souscrire un nouveau contrat 15 jours avant le déménagement EDF pour la fourniture d’électricité. Il faudra en amont, pour pouvoir mettre le compteur à votre nom, rassembler quelques informations et documents à savoir :

  • Les coordonnées complètes du logement ;
  • Trouver le numéro de Point De Livraison ou PDL du futur logement pour le communiquer au fournisseur. Sur un compteur Linky il s’agit du numéro de PRM ;
  • Réaliser le relevé du compteur du nouveau logement et transmettre au fournisseur les chiffres des index ;
  • Transmettre à RIB afin de régler les factures d’électricité par prélèvement automatique.

Attention deux cas de figure sont possibles si on s’y prend trop tard pour faire l’ouverture de compteur :

  • Si l’électricité dans le logement est coupé, il faut demander une mise en service d’urgence Enedis bien plus coûteuse ;
  • Si électricité n’est pas encore coupée, pour éviter toute coupure au moment de l’installation, il faut rapidement souscrire un nouveau contrat.

Pour le compteur de gaz

Tout comme pour l’électricité, si votre ancien logement était raccordé au réseau GRDF de gaz naturel, il vous faudra également résilier le contrat auprès du fournisseur.

Dans le cas où votre futur logement serait lui aussi pourvu en gaz, vous devrez au moins 15 jours avant le déménagement souscrire à nouveau contrat afin d’éviter les coupures.

Voici la liste des documents nécessaires pour une souscription gaz :

  • Toutes les coordonnées du futur logement ;
  • Le numéro de point de comptage et d’estimation ou PCE pour l’identification du compteur de gaz ;
  • Un relevé du compteur gaz à votre arrivée dans le logement ;
  • Votre RIB si vous optez pour le paiement des factures de gaz par prélèvement automatique.

Délai et coût de la mise en service des compteurs

Également appelée mise en service, l’ouverture des compteurs permet d’activer dans le nouveau logement l’électricité et/ou le gaz. Ce sont les gestionnaires de réseaux qui réalisent cette intervention : GRDF pour le gaz et Enedis (ex ERDF) pour l’électricité. Les tarifs d’une mise en service sont les mêmes pour tous les clients et ce quel que soit le fournisseur choisi.

Les délais de mise en service

Les délais pour une mise en service de l’électricité et/ou du gaz, dans le cadre d’un déménagement, sont fixées par l’État. C’est la raison pour laquelle ils sont identiques peu importe le fournisseur. Au moment de l’emménagement et en fonction de la situation du logement, les tarifs et délais de mise en service varient à savoir :

  • À partir de la finalisation du contrat, le délai de remise en service si l’énergie a été coupé est de cinq jours ouvrés ;
  • S’il s’agit d’une première mise en service après un raccordement il faut compter un délai de 10 jours ouvrés.

Les frais de mise en service

Il faudra s’acquitter pour l’électricité et le gaz de frais de mise en service, que l’alimentation en énergie soit ou non coupée dans le nouveau logement. Les frais de mise en service apparaissent sur la première facture d’énergie et sont transférés par le fournisseur aux gestionnaires Enedis et GRDF. 

Le fournisseur ne prend aucune commission sur les frais de mise en service. Si une intervention est nécessaire, dans le cas où les compteurs sont fermés, le tarif facturé sera fonction du délai souhaité par le consommateur. Les délais les plus courts dépendent également de la disponibilité des techniciens Enedis et GRDF.

Les prix pour une mise en service de l’électricité et du gaz sont les mêmes chez tous les fournisseurs :

  • Prix mise en service standard gaz : 19,57 € et 107,83 € pour un logement neuf ;
  • Prix mise en service standard électricité : 14,18 € et 50,65 € pour un logement neuf.

Les frais de mise en service pour l’objet d’une première facture qui vous sera envoyé quelques jours après la souscription. Il s’agit de la « facture contrat ».