Quelles sont les solutions pour gagner du temps avant votre déménagement ?

18 novembre 2021

Vous êtes prêt à acquérir un nouveau bien immobilier et souhaitez le financer par la vente de votre bien actuel ? Vous allez donc avoir besoin de temps pour vendre votre bien sans rater le nouveau bien de vos rêves. Votre objectif est d’éviter de prendre une location et de multiplier les déménagements. Pour ce faire, voici les principales solutions qui s’offrent à vous pour bénéficier de temps avant de déménager.

Conditionner l’achat à la vente d’un autre bien

Il est possible d’insérer dans un avant-contrat de vente une condition suspensive précisant que l’acquisition du bien se fera uniquement si vous avez réussi à vendre votre bien actuel. La réalisation de votre nouvelle acquisition est conditionnée à la vente de votre bien actuel. C’est une condition suspensive intégrée dans l’avant-contrat de vente qui vous protège dans le cas où vous n’auriez pas réussi à vendre votre bien.

Une condition suspensive reporte la signature de la vente à la réalisation d’un événement. La condition suspensive la plus utilisée conditionne la vente à l’obtention d’un prêt immobilier.

Tant que l’acquéreur n’a pas obtenu l’accord de prêt par un organisme financier, la vente ne peut être réalisée.

Afin que la condition suspensive soit valable, elle ne doit pas être potestative. Cela signifie qu’elle ne doit pas dépendre uniquement du vendeur ou de l’acquéreur.

Le notaire ou l’agent immobilier chargé de la vente du bien est habitué à ce type de clause et saura vous accompagner pour définir une clause valable et répondant à vos contraintes.

La vente longue

Une vente longue signifie qu’il y a un délai important entre la signature de l’avant-contrat (promesse ou compromis de vente) et la signature de l’acte authentique de vente. Ce délai est en général de trois mois. On parle d’une vente longue pour un délai supérieur à six mois.

Une vente longue se différencie uniquement de la vente classique par le délai de signature entre l’avant-contrat et l’acte authentique. Elle donne à l’acquéreur et au vendeur du temps pour changer de logement.

Le risque pour le vendeur est de se couper d’une partie des acheteurs qui souhaitent déménager rapidement. Il est également possible qu’il soit contraint de négocier une baisse de prix.

Prêt relais

Le prêt relais est une alternative à la vente longue et à la condition suspensive de la vente d’un bien. C’est une solution bancaire qui vous permet de bénéficier en liquidité jusqu’à 70% de la valeur de votre bien. Avec cet apport en trésorerie, vous pouvez acquérir votre nouveau bien et vous laisser du temps pour vendre votre bien actuel.

Si le montant du prêt relais est suffisant pour financer l’acquisition du nouveau bien, on parle de prêt relais sec. Si le prêt relais et votre épargne sont insuffisants pour boucler votre achat, l’organisme vous propose un crédit immobilier en plus du prêt relais. C’est un prêt relais adossé.

Le prêt relais est un prêt à court terme qui vous évite de faire coïncider la vente de votre bien actuel avec votre nouvelle acquisition. La durée de ce prêt est généralement d’une année avec la possibilité de prolonger d’une année.

La vente à réméré

Les conditions d’octroi du prêt relais bancaire sont assez strictes : il peut vous être refusé en raison de revenus insuffisants, d’une situation professionnelle instable ou de votre âge. Les mensualités ne doivent pas s’avérer trop élevées par rapport à vos ressources. D’autre part, les banques refusent de se positionner dans des secteurs géographiques où le marché immobilier est en berne.

Pour répondre à ces propriétaires qui n’ont pas accès au prêt relais, des sociétés comme Médiation Immo proposent des solutions immobilières de vente à réméré. La vente à réméré n’est pas un prêt bancaire mais une transaction immobilière. Vous vendez temporairement votre bien immobilier jusqu’à 70% de sa valeur tout en continuant à l’occuper avec la possibilité de le revendre à tout moment pour encaisser un montant additionnel à la vente initiale. C’est une très bonne alternative pour les propriétaires qui n’ont plus accès au système bancaire. Vous trouverez plus d’informations sur cette page.

Le réméré est néanmoins à choisir en solution ultime car son coût n’est pas négligeable.